Numéro 34
édition de Décembre
File #4
Étude sur les origines de DinoRPG
Par Unpuis
Dinorpg a ouvert ses portes aux joueurs officiellement le 09 novembre 2007. Alors qu’il s’approche de bientôt 10 ans d’existence, il continue d’être mis à jour avec des nouveautés toujours plus poussées. Notre jeu n’a donc clairement pas été abandonné après tout ce temps !

Malheureusement, ce n’est pas le cas du reste de la franchise « Dinoz » de la MT. En effet, si certains jeunes joueurs l'ignorent, DinoRPG est le troisième jeu à reprendre cet univers.

Lancé en 2005, le premier fut le mémorable Dinoparc, qui présentait déjà les bases de notre jeu, mais qui était exclusivement Joueurs contre Joueurs, puisque les monstres n’existaient que pour quelques quêtes et qu’on devait obligatoirement affronter les Dinoz d’autres joueurs pour progresser (et quand on se reconnectait, on tombait sur toutes nos bestioles tuées... )

Lancé en septembre 2006, le second, moins connu, était l’un de mes coups de cœur de l’époque. Le site Dinocard est un jeu de cartes reprenant l’Univers des Dinoz. Le gros défaut, peut-être, fut que le jeu était payant, puisque le peu de cartes gratuites ne permettait pas de s'amuser longtemps, et que toute la stratégie était liée au Deck Building (car, comme pour les combat de DinoRPG, aucune décision ne se faisait lors des matchs, on se contentait de tirer nos cartes.) Néanmoins, Dinocard a vécu longtemps grâce à sa communauté, ce que Dinoparc ne pouvait faire sans forum. Malgré le peu de mises à jour des administrateurs, je pense que nous avons réussi à tenir le site vivant pendant de nombreuses années, même si aujourd’hui, le site est quasiment mort, hélas...

En dépit d'un arrêt des mises à jour sur ces deux jeux, les modérateurs et d'autres membres dynamiques de la communauté ont réussi à maintenir DC en vie, et les events de Dinoparc lui ont assuré une survie pendant un long moment.

Mais il n'est pas question dans cet article de regretter la mort des jeux-ancêtres. Non, ici, je veux juste montrer que le monde DinoRPG tel que nous le connaissons n’aurait peut-être pas été le même sans l’influence de ces vieux jeux. L’Univers DinoRPG a en effet été influencé par de nombreux éléments.

Une drôle de géographie

Quand on regarde la carte de Dinoland sur Dinoparc, et qu’on la compare à celle de DinoRPG, on est évidemment surpris par d’étranges anomalies. Tout d’abord, Dinoville se trouve là où on aurait aisément mis le Port de prêche. Puis, si le Mont Tout Chaud est bien présent, il est aussi dans une direction différente par rapport à Dinoville !

Cependant, précisons qu’historiquement, 1000 ans séparent Dinoparc et DinoRPG, et qu’en plus les habitants de Dinoland ont subi un cataclysme ! Peut-être a-t-on, dès lors, du reconstruire Dinoville à un nouvel endroit ?

Les îles de Dinoparc, tels que l'île de la pitié, ont peut-être été renommées depuis tout ce temps, pour donner l'île de Waikiki. Pourquoi pas ? Mais quand on sait que l'île des kabukis est aussi le reste de l'île de Jazz, on se dit que ce n’est peut-être pas du tout ça, en fait...

Les Marais Collants faisaient autrefois partie de l’île de Jazz (au centre). Aujourd’hui, ils existent toujours, pour notre plus grand plaisir (oui... c’est ironique).

Dinoparc n’apporte que peu d’éléments... mais Dinocard, lui, fut bien plus riche qu’on ne l’aurait cru !

Plusieurs cartes se retrouvent dans notre géographie actuelle. Ainsi, Fosselave et Les Forges avaient toutes deux leur propre carte. Le Mont-Tout-Chaud est par ailleurs cités dans de nombreuses cartes, tout comme la civilisation Ashpouk (Dinocard nous apprend par exemple qu’ils jouaient de la Cornemuse !) Les pentes de basalte sont aussi sous-entendues via la carte « Pillastre de Basalte ».

Lorsqu’on part vers Grumhel, la forêt dont il n’était pas question sur Dinoparc, celle-ci est bien citée sur certaines cartes, comme Barnazar de Grumhel. Le fleuve Jumin est lui aussi cité, connu comme le lieu de vie des Estiolheum Concaves.

Si les îles atlantéinées ne sont pas citées en tant que telles, il en va autrement du peuple Atlante qui y vit. Il est cité dans plusieurs descriptions de cartes, mais aussi de par l’un des personnages jouable sur Dinocard, Apostoph, qui est un atlante, né au Dôme Soulaflotte! Son physique ressemble d’ailleurs beaucoup à celui du Garde Atlante qu’on retrouve aux Chutes mutantes. De même, un autre PNJ du nom de Tydius ressemble fort au Mineur Coralien.

Les steppes sont sous-entendues, elles aussi, mais moins précisément.

Caushemesh, par contre, est un des éléments les plus récurrents de Dinocard ! On le cite dans de nombreuses cartes. Ce n’était donc pas une surprise que, dès le départ sur DinoRPG, Caushemesh soit, à son tour, cité, comme un monde de légende...

Cependant, fort est d’avouer que le Caushemesh que nous connaissons est bien loin de la ville présentée par Dinocard. On y verrait plus une grande cité perchée sur les montagnes et habitée par des Sages et des Mages, dont Salamaar était peut-être le chef. Salamaar ne vous dit rien, pourtant son nom est de nombreuses fois associé à Caushemesh. On pense qu’il devait s’agir d’une sorte de sorcier très puissants et, peut-être, un éleveur de Kabuki. Fait anecdotique, si on mélange Caushemesh et Salamaar, on obtient les mots Salamèche et Cauchemar. Troublant, mais inutile.

Pour ce qui est de l’île céleste, de l’île aux monstres ou encore du Monde sombre, il n’y a aucun indice qui les mettrait en lien dans Dinocard. De nombreux autres lieux sont par ailleurs cités, comme le Lac Sogem, qui serait le lieu d’origine des Piranhoz, la barrière de Corail, ou encore Archélie, cette contrée légendaire qui était le thème de l’unique grosse mise à jour que DC ait connue... Mais ces lieux n'ont pas (encore ?) été rendus accessibles dans DinoRPG.

Nom d'un Dinoz!

Passons maintenant à ce qui nous intéresse peut-être le plus : Les Dinoz !
D’une part, il y a les récurrents, qui apparaissent sur les trois jeux dès le départ : Moueffes, Pigmou, Gorilloz, Winks, Sirains, Castivores, Pteroz, Rockys, Santaz et Wanwans
(Exemples sur Dinocard : Moueffe des Sentiers, Perce-Foie, Gorriloz Géant , Sachromate la Pulpe,Garde Impérial ,Castivore Boulimique ,Bombardier Pteroz ,Casse-dent, Veilleur Soy et Thunwan)


Hippoclamps, au bord de l’extinction ?

Pour les autres espèces, c’est plus délicats. Commençons par l’Hippoclamp. Présent sur Dinoparc et DinoRPG, il n’est représenté qu’une seule et unique fois dans Dinocard, avec la carte Champion Hippoclamp, ce qui est plus ou moins étonnant. Peut-être avait-on prévu un moment de les faire disparaître ? Après tout, Dinoparc justifie son prix exorbitant par une grande rareté... Et aujourd’hui encore, c’est pas le Dinoz bon marché !

Ninja !

Les Kabukis, eux, sont apparus à chaque fois après l’ouverture officielle des trois jeux. Sur Dinoparc et DinoRPG via une quête annexe, et sur Dinocard via la seconde édition de cartes (Disciple de Salamaar ,Soldat de Salamaar ,Guerrier Fantomatique ). Ils sont récurrents, mais récurrents tardifs !

Les Korgons, retour à l'état primal

Les Korgons existent eux aussi sur les trois jeux. Il s’agit d’une race qui est venue s’ajouter assez tard dans Dinoparc (par rapport à toutes les autres). Sur Dinocard, c’est un Dinoz récurrent et même le symbole de la capacité « débordement » (Exemple : Korgon Turquoise pour ne citer que lui. Ils sont sur de nombreuses illustrations, même s’ils ne sont pas toujours les sujets de la carte. Mais sur DinoRPG, il s’agit de monstres (et parfois de renforts)... Diane Korgsey nous explique cela par un retour à la vie sauvage après le cataclysme.


L’essor du Nuagoz et des Planailes

Les Nuagoz n’existent pas sur Dinoparc. Ils sont nés sur Dinocard (où ils ont souvent la capacité « vaporeux » comme avec Altostratus vengeur) avant de devenir une des races jouables sur DinoRPG. Les Planailes ont connu le même cas, sauf que c’était moins prévisible que pour les Nuagoz. En effet, les Planailes ne revenaient que dans la carte «Planailles Fugitives » et la description de « Gorak le Borgne ». Cependant, il faut aussi noter que de nombreux "Dinoz dinocardiens" représentent des créatures qui sont caractérisés par un corps semblable à celui de nos Planailes actuels (les oreilles, toussa toussa, comme chez Forsang Gravitar).

Et la chute des Picoris

Mais si une espèce peut apparaître et se faire une place imposante dans le paysage du jeu, d’autres peuvent... disparaître. Purement et simplement.
C’est le cas du Picori, notamment. Une des premières races jouables de Dinoparc, un Dinoz récurrent de Dinocard (Vampicori, Cervepic , Nid Géant…) et totalement absente de l’univers de DinoRPG. Cette race est-elle revenue à l’état sauvage, comme les Korgons ? Mais alors, où sont-ils passés… ? Peut-être le Rapacarapace serait un cousin des défunts Picoris ? Rien n’est moins sûr, mais il faut dire qu’on n'a pas beaucoup de candidats non plus.

L’oubli des Kumps

Les Kumps, c’était mon coup de cœur sur Dinoparc (Tu la sens mon objectivité? ) . Apparu avec l’Ile de Jazz, cette espèce aquatique, rivale du Sirain, était elle aussi bien présente parmi les cartes, à l’instar du Picori. Illumini,Soldat Kump , Kump Eclaireur, Pokump Solubili... Et aucune trace dans le monde Dinorpgien.

Aucune ? A vrai dire, il en reste une petite... C’est dans la description des Hippoclamps dont on dit qu’ils sont une mutation des Winks en Kumps. Cela voudrait-il dire que, malgré une moins forte présence dans Dinocard, l’Hippoclamp aurait finalement remplacé une bonne fois pour toute le Kump ? Peut-être...

L’évolution du Cargou.

Tout comme l’Hippoclamp, le Cargou a été très peu représenté sur Dinocard, avec une seule carte : Cargou Géant. Et cette espèce, une sorte d’escargot, n’a ensuite plus été vue sur DinoRPG... Pas même une petite mention, comme avec le Picori.
Cependant, le design des Soufflets (surtout les jeunes) me laissent imaginer qu’il pourrait, peut-être, s’agir de l’évolution des Cargous, qui se seraient débarrassés de leurs coquilles et auraient cherché la voie des airs. Mais cette théorie est très bancale, et le Korgon serait lui aussi un bon candidat comme ancêtre des Soufflet (surtout quand on voit des Korgons voler sur la carte Korgon Migrateur )

Les Serpentins devenus Quetzu.

Le Serpentins est la dernière espèce ajoutée sur Dinoparc. Sur DinoRPG, une espèce assez semblable est née : le Quetzu.
Mais sur DinoCard, il n’est ni question de Quetzu, ni de Serpentin. Par contre, de nombreux Dinoz aquatiques ont un design qui les rapproche de ces Dinoz. Il s’agit de ce que j’appelle la famille des Serpents de Mer, reprenant notamment Buldozor,Hydroz ondulatoire ,Ganeferal , etc. La carte « Esprit du Cobra baveux » pourrait aussi avoir un lien avec ces Dinoz...

Le Ouistiti change de nom

Parmi les Dinoz de Dinoparc, il y avait une race très compliquée à avoir : Le Ouistiti. Cette race cousine de nos Gorilloz est apparue avec le Dojo sur DinoRPG, mais elle a changé de nom pour être appelée désormais Toufufu. Pourtant, il n’y a pas de doutes possibles sur les origines du Toufufu dont la description dit clairement qu'ils sont les descendants des Ouistiti. Cette espèce n’était pas représentée sur Dinocard (quoique certains Gorilloz laissent des doutes).

Le Feross, un premier écart…

Le Feross est finalement le premier de nos Dinoz avec lequel je ne parviens à faire aucun lien avec les deux jeux précédents… Et ce n’est pas le seul, puisque le Mahamuti, le Smog et le Triceragnon sont dans le même cas.

Et ça s’explique facilement en vérité. Les administrateurs d’aujourd’hui, puisqu’il s’agit de Dinoz ajoutés plus ou moins récemment, ne sont plus les mêmes qu’au début. Ils se sont donc éloignés de l’Univers original des Dinoz, que leurs prédécesseurs avaient tracé, Warp notamment. En bien ou en mal, nous ne sommes pas là pour débattre.

Notons tout de même que Warp était encore là pour le Feross et que le Mahamuti était le premier « acte » de l’équipe Gyhyom et Kiroukou. J’ai aussi remarqué une drôle de ressemblance entre le Triceragnon et la carte «Pigmou infatigable », même si je pense que c’est plutôt le Triceratops qui a servi de modèle pour les deux.

Enfin, dernière remarque sur le sujet, le Toufufu, même s’il a changé de nom, reste grandement inspiré du Ouistiti, leur descendant qui plus est. Et il s’agit d’un dinoz instauré par la nouvelle génération des adminis-trateurs.

Des monstres plein les cartes.

Le bestiaire des monstres est lui aussi plein de références à Dinocard. Beaucoup de nos braves sac à expériences ont des cartes dédiées dans Dinocard, en voici la liste : Géant Vert, Archelion de l'Apocalypse, Flammèches du Grand-Tout-Chaud, Kobrazero, Banc de Pyranhoz, Anguilloz Lugubre, Kazkadine Amoniaque, Gardien Arboricole, Roncivore sauvage et Scorpwink.

Notons aussi que les Goupignons pourraient être une référence à Edmond le Champignon, un PNJ de l’Ile de Jazz. Dinoparc est ici pauvre en référence car il n’y avait pas de monstres à affronter.

Et quelques compétences

Parmi les différentes compétences de nos Dinoz, certaines viennent de Dinoparc, comme Perception, Intelligence, Endurance, Art Martiaux, Stratégie, Force, Médecine Rock et Agilité.
Il existe aussi certaines cartes de Dinocard qui font penser à nos compétences: Boule de Feu, Heritage Faroe, Prière Ancestrale (qui invoque un esprit Gorilloz), Bulle Protectrice, Kaar-Sher, Petrification, Sumo Sirain ou encore Foudre.

Le constat de l’éloignement de l’univers de base par les administrateurs se répète ici. Il s’agit de monstres qu’on retrouve quasi exclusivement dans les premiers mondes, ceux qui sont accessibles aux débutants et, par conséquent, les premiers à avoir été conçus...

Le but de cet article était avant tout de montrer les liens qui existent entre les différents jeux de la franchise « Dino ». Beaucoup d’entre vous ignoraient peut-être même l’existence de jeux comme DinoParc et DinoCard. Je vous invite à vous y rendre, ne serait-ce que pour voir à quoi ça ressemble, mais je vous rappelle que ces jeux n'ont pas vu de mises à jour depuis bien longtemps et ont été désertés par les joueurs...

J’espère que vous aurez appris quelques petites choses avec la lecture de ce topic, que votre « culture dinozienne » a grandi. Sur ce, je vous laisse à vos guerres et autres batailles.

Je remercie AgentPLE pour m'avoir aidé à rédiger cet article que je dédie à la communauté Dinocardienne (Namura, Hudren, Adrienzo, Tigrou, Philim, Moly, Asepon, Nawak, Yoni, Stan, Darkmum, Poulpiot, et tous les autres, même toi Gilg)
retour à la une
Ce journal vous est présenté par l’équipe de modération de DinoRPG, veuillez contacter le support en cas de problème.
DinoRPG est sur facebook !